Zoothérapie

Zoothérapie

I/Introduction

La zoothérapie est encore souvent méconnue et pourtant nous « l’utilisons » parfois sans le savoir dans la vie de tous les jours. Elle fait appel aux bienfaits que les animaux peuvent avoir sur les humains et elle peut dans ce sens prendre plusieurs formes, comme le simple fait de posséder un animal de compagnie à la maison (quel qu’il soit) ou « l’utilisation » d’un animal à des fins thérapeutiques.

C’est une discipline qui est apparue au 20e siècle quand un psychologue fut l’un des premiers à « utiliser » l’animal comme « complément » thérapeutique dans le cadre de ses consultations.

Nous entendons surtout parler aujourd’hui d’Hyppothérapie où c’est le cheval qui joue le rôle de médiateur entre le thérapeute et le patient, ou encore d’Asinothérapie où là, c’est l’âne qui intervient; la zoothérapie c’est le même principe sauf qu’elle s’étend à d’autres animaux (y compris les équidés), tel que les chiens, les chats, les rongeurs et il y en a même qui utilisent des perroquets ou des dauphins !

                                                           camisa arrivée 2

II/Pourquoi la zoothérapie ?

Notre Société actuelle n’est pas facile à vivre et à supporter au même titre pour tout le monde. Sa complexité, ses exigences sociales et professionnelles font que beaucoup de personnes ont du mal à suivre « le mouvement », à supporter le regard et/ou le jugement des autres, à exprimer leurs émotions, etc… Il peut s’en suivre, toute une série de pathologies, de comportements « hybrides », de maladies psychiques et/ou physiques qui n’auraient peut être pas de raison d’être dans une Société un temps soi peu plus « humaine ». Viennent également s’ajouter à cela les biens tristes « imprévus  de la vie » telles que les maladies ou les accidents qui peuvent aussi être la cause d’infirmités mentales et/ou motrices plus ou moins graves !

C’est là que, bien entendu toujours dans un respect mutuel, l’animal entre en jeu :  il peut ainsi sortir de l’isolement et rendre plus active une personne âgée, il peut aider un enfant autiste à « sortir de sa bulle » et à s’exprimer à sa manière, il est prouvé que le simple fait de caresser un chat peut réduire le stress en diminuant le rythme cardiaque, l’animal peut aussi plus simplement devenir un véritable ami ou confident, etc….les exemples d’interactions positives entre un être humain et un animal sont très nombreux et touchent différents niveaux.

Tout cela est possible car les animaux ne jugent pas, ils ressentent beaucoup mieux les choses que nous et peuvent donc rapidement comprendre « ce qui ne va pas ». Avec eux, on ne triche pas, on dit souvent qu’ils sont le véritable « miroir » de nos émotions  ! Leur présence nous rassure, on peut se dévoiler à eux tel que l’on est réellement, sans à priori, ce qui n’est pas toujours évident à faire avec des êtres humains.

mains 1  mains 2

La littérature sur la zoothérapie vante surtout les vertus thérapeutiques des animaux auprès des personnes vulnérables sur le plan moteur et/ou psychologique mais, comme je l’ai dit plus haut, elle peut également s’appliquer plus « simplement » dans la vie de tous les jours. Là aussi les exemples sont nombreux et sans pour autant avoir une fin thérapeutique en soi.

III/La zoothérapie chez les enfants

La zoothérapie fait des merveilles chez les personnes de tout âge. Il est rare que les enfants ne soient pas attiré naturellement vers un animal. Leur curiosité fait en sorte qu’il s’en rapproche spontanément, et c’est très bien. Toujours pour les mêmes raisons : l’enfant ne se sent pas jugé par l’animal, il se sent accepté tel qu’il est et il est donc en confiance. C’est cette spontanéité et cette curiosité innée chez l’enfant qui nous permet de « travailler » tout naturellement avec lui et les animaux, sans qu’il ne s’en rende compte finalement. L’animal devient par la force des choses un confident, un « objet » d’attachement qui rassure par le simple fait de sa présence et de son contact. C’est ainsi que l’animal pourra être cet « acteur » permettant à l’enfant timide de s’ouvrir un peu plus aux autres, à celui qui manque de confiance en lui de s’affirmer progressivement, à l’hyper actif de maîtriser un peu mieux son énergie débordante etc….

                                                          mains 0